Apprendre la couture ?

Apprendre la couture

Scroll this

  Bon, laissons la honte de côté et mettons les choses au clair : je ne suis pas un macho (enfin, pas sur tous les sujets) et je suis hétéro (là, sur tous les sujets) mais vous, quelle est votre vision des hommes qui font de la couture ? Moi, j’en ai deux qui me viennent tout de suite à l’esprit : Jésus et Adelino de Cousu Main, l’émission qui est passée il y a quelques mois sur M6 et dont je ne moquerai pas. Je ne pourrai pas, j’ai tellement aimé >_< Au départ, quand ma chérie m’a dit qu’elle voulait regarder ça en replay, un soir, je lui ai rétorqué : « Ah ! purée, ils ne savent vraiment plus quoi inventer ! Un dîner presque parfait, Un camping presque parfait, Les reines du shopping, etc. Ras-le-bol ! » Dominant dans le couple (comme tout homme -.-), j’ai fini par regarder pour lui faire plaisir puis j’ai regardé toutes les semaines. Moi qui n’ai jamais enfilé un seul fil dans une aiguille, je me suis laissé prendre au jeu. J’ai regardé les candidats coudre des robes, des jupes, des salopettes pour enfants et je ne sais plus quoi d’autre. Les salauds chez M6, ils sont forts.

  Bref, j’arrête de me trouver des excuses et je reviens aux deux hommes couturiers dont je parlais au début : Adelino et Jésus. J’ai apprécié ces deux personnages mais je n’ai ni l’allure du premier ni la « délicatesse » du second. Je ne suis pas un biker comme le premier et n’ai pas caché à ma grand-mère que j’aimais coudre des vêtements pour mes poupées durant mon enfance. Pour faire court, je n’ai a priori pas de prédispositions pour me lancer dans la couture. Cependant, en voyant Jésus poser délicatement des boutons pressions à coups de marteau durant une émission puis en l’écoutant nous expliquer comment, avec un simple morceau de cuir, confectionner soi-même un étui de téléphone portable, j’ai réalisé à quel point la couture et moi-même n’étions pas si antinomiques ! Je suis ensuite parti dans mes délires. Je me suis imaginé avec une belle machine à coudre en train de réaliser le manteau d’Edward dans Fullmetal Alchemist, par exemple, ou encore le bonnet de nuit de Naruto du manga éponyme. Et pourquoi pas, plus sérieux, un superbe kilt écossais, comme on peut en voir dans Braveheart ou plus récemment dans la série TV Outlander ?

  Pourquoi pas, sérieusement ? Pas facile ? En effet. Faut s’y mettre. Certaines blogueuses ont des chaînes Youtube pas mal foutues (allez, hop ! une publicité en passant pour Mouna qui ne me connaît pas mais dont je regarde les vidéos qui sont agréables et utiles pour commencer). De plus, ma Belle voulait s’y mettre et pour son anniversaire, du coup, a eu la patate de livres et encyclopédies sur le sujet. Bref, peu de raisons de ne pas essayer. Pour couronner le tout, vu que je suis un bel homme, j’ai offert une machine à coudre à ma douce. Hier, j’ai même cousu ma première ligne (droite hein ? pas courbée, faut pas exagérer, j’y vais petit à petit -.-) On a d’ailleurs découvert qu’une machine à coudre ne suffisait pas et que l’idéal serait de s’offrir en plus une surjeteuse, un idéal d’environ 250 balles >_< On va peut-être attendre un peu pour ce truc-là… Affaire à suivre donc, mais je pense que je vais laisser ma Belle prendre de l’avance. Ça me donnera le temps de choisir le bon tartan pour mon futur kilt et elle pourra ensuite m’expliquer les différentes techniques 😀

 

 

 

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *